équipes féminines professionnelles

Quelles sont les athlètes eSport féminines

Il existe en effet des équipes féminines professionnelles car le eSport est une discipline mixte, même si au regard de la liste des meilleurs au classement mondial, ce détail ne saute pas tellement aux yeux. Autant se dire que les jeux vidéos ne sont pas l’apanage des garçons, même si les équipes sont composées essentiellement de joueurs masculins. La preuve, le vainqueur de l’Intel Extreme Masters 2018 à PyeongChang en Corée du Sud n’est autre qu’une femme, la canadienne Sasha « Scarlett » Hostyn. Elle se retrouve d’ailleurs en tête de liste, parmi les meilleures joueuses en eSport dans un classement des gamers féminins, en matière de gains remportés lors des compétitions.

La place des équipes féminines professionnelles dans le eSport

A priori, l’univers du eSport semble être un univers entièrement masculin, si l’on s’arrête sur le fait que parmi les fans de jeux vidéos les femmes sont minoritaires. C’est un constat majeur lorsqu’on compte le nombre de personnes venues pour manifester leur intérêt lors des évènements eSport ou celles qui suivent les streaming sur Twitch.

De même dans la grande industrie des sports électroniques, la gente féminine n’est pas aussi largement représentée que les hommes. Cependant, la parité entre joueurs masculins et féminins existe bien, pour ne pas dire qu’elle n’est pas loin d’être parfaite en France avec un ratio de 46% femmes et 54% hommes. Seulement, peu de femmes participe aux compétitions, comme elles sont également moins nombreuses en tant que joueuses professionnelles.

Quant à leur nationalité, différemment des hommes largement dominés par les Asiatiques et notamment les Sud-Coréens, les meilleurs gamers féminins sont majoritairement Nord-Américains.

E-sport : des tournois féminins pour les équipes professionnelles

Compte tenu du fait, que le public présent lors des manifestations est majoritairement masculin, ce contexte pourrait expliquer l’absence des joueuses féminines sur les tournois. En effet, les joueuses ne sont pas à l‘abri d’un manque de respect à l’égard de la gente féminine, à travers des remarques sexistes voire insultantes. Et ce cas arrive malheureusement assez fréquemment, que ce soit pour les jeux en lignes ou lors des compétitions, sans parler des harcèlements ou d’autres attitudes toxiques.

Dans ce contexte, l’organisation de tournois exclusivement féminins peut être une alternative intéressante pour laisser aux joueuses l’opportunité de s’exprimer librement dans le eSport. Une ligue féminine a été créée dans ce sens en 2017 avec un tournoi dédié aux gamers féminins pour s’affronter en League Of Legend. D’autres évènements ont été également organisés par exemple par les WEGS en Chine pour des compétitions en Counter-Strike avec un cahprize de 170.000 dollars.

Toutefois, la meilleure façon de promouvoir les équipes féminines professionnelles serait de favoriser les équipes mixtes dans les compétitions de haut-niveau. Cette démarche permettrait à certains de changer de mentalités et d’évoluer quant à leur perception par rapport à la place des femmes dans l’univers du eSport. En effet, la mixité des équipes existe déjà dans les tournois Overwatch, différemment des CS : GO où les équipes sont exclusivement masculines. De ce fait, ces tournois restent inaccessibles aux femmes, et par conséquent elles ne peuvent améliorer leur performance et les empêche de réussir à optimiser leur niveau de jeu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *