ludique et rentable

Quel beau marché !

L’évolution technologique a permis des avancées considérables dans le domaine des jeux vidéo. Cela entraina d’ailleurs l’avènement de l’esport. Ce dernier a eu un début assez modeste et servait surtout à divertir les mordus de ce genre d’activité. Petit à petit, il est devenu une véritable constitution générant chaque année des millions d’euros de chiffre d’affaire.

Attention toutefois, les sommes investies par les sponsors et régies publicitaires sont largement supérieures aux revenus générés. Mais le eSport apparaît comme le nouvel eldorado, tout comme les le sport l’a été au début de sa médiatisation. Notons aussi qu’à l’heure où sont écrite ses ligne, l’argent afflue dans l’économie grâce aux taux négatifs des banques centrales. Attention donc au retour de bâton en cas de ralentissement ou de crise économique.

Un marché porteur d’opportunités

Le terme eSport désigne le jeu vidéo multi-joueurs en ligne. Véritable filon pour les fabricants de matériels et les éditeurs de jeux, cette activité s’impose désormais comme un marché à part entière. D’ailleurs, ces acteurs susmentionnés misent sur les joueurs professionnels pour de nombreuses raisons, notamment pour développer leur image de marque et faire connaître leurs produits.

Constante augmentation, jusqu'à quand ?

À partir des années 2010, le domaine de l’e-Sport a évolué à un rythme soutenu. Cette croissance fulgurante occasionne l’apparition de plusieurs métiers. Ainsi, pour certains, la pratique de jeux vidéos ne sert plus uniquement à se divertir. S’inscrivant comme une véritable vocation, elle leur permet, en effet, de gagner leur vie, et ce, fort convenablement. En outre, plusieurs professionnels et communautés gravitent autour de ces gamers, dont des sponsors, des managers, des groupes de fans, etc. Autrement dit, le marché de l’e-Sport s’est hissé au même rang que les autres disciplines sportives.

Des entreprises de renom entrent dans la danse

Constituant une énorme manne financière, le marché de l’e-Sport représentait déjà en 2017 un revenu de plusieurs centaines d’euros. Des entreprises rayonnant à l’échelle mondiale, à l’exemple, de Microsoft ont décidé de devenir partie prenante dans ce marché en plein essor. La « firme de Redmont » a saisi l’opportunité en lançant sa propre compétition de jeux vidéo. Le constructeur de matériels informatiques, Acer, quant à lui, sponsorise ses propres équipes de gamers. Cette démarche permet à ce géant de valoriser leurs produits. C’est aussi un excellent moyen de tester les nouveaux gadgets dans des conditions favorables. Grâce aux retours des joueurs, la compagnie peut avoir une idée plus précise de la performance, l’ergonomie, etc, de leurs produits.

Des chiffres qui donnent le tournis

Le jeu vidéo est une occupation populaire auprès des moins de 30 ans. C’est une manière comme un autre de se divertir. Actuellement, cette activité n’est plus uniquement réservée aux geeks et aux jeunes gens. De nouvelles catégories de joueurs ont fait leur apparition. Elles ne se contentent pas seulement de jouer à des jeux en solo sur leur pc ou vautrées sur leur canapé. Ces gamers ont, en effet, adoptés les jeux vidéos en tant que métier à part entière. Ils sont sponsorisés par des sociétés de grande envergure. De plus, leur savoir-faire dans cette activité ne leur sert pas uniquement à frimer entre amis. Il permet, en effet, à ces joueurs professionnels de participer, voire de gagner, à des tournois avec, à la clé, un cashprize impressionnant. Le prix pour le Dota 2 International, par exemple, s’élevait à plus de 25 millions de dollars. Le Fortnite Esport tournament, quant à lui, propose un prix de 100 millions de dollars.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *